Ca y est, la news est tombée, le délai court. NKM a lancé l'appel à projet sur le serious game. Deadline pas du tout tendue pour le 6 juillet! Juste de quoi sortir des cartons mon projet de RPG pour devenir homme politique et mettre des piles dans ma casio.

Donc on a finalement des sous à disposition :

Le plus intéressant au final réside dans l'attribution du pourcentage d'aide :

  • PME (moins de 250 personnes pour un chiffre d'affaires inférieur à 50 millions d'euros) : aides jusqu'à 45 % des dépenses effectuées.
  • associations, établissements publics, grands groupes, etc. : entre 15 et 40 %.

Bref, l'inégalité entre public et privé se creuse et risque de favoriser des serious games calibrés pour le marché, et non de réels projets exploratoires. On verra comment l'université et la recherche négocieront ce virage, notamment en créant des coproductions avec les industriels.

De plus, selon NKM : « Les dotations des projets seront généralement comprises entre 100 000 et 1 million d'euros », ce qui somme toute signifie qu'une association ou une start up doit pouvoir lever et budgéter aux moins 220 000 euros, voire 700 000... ce qui n'est pas du tout discriminant... et nécessite un retour sur investissement conséquent (soit vendre cher le logiciel de formation avec suivi client, soit écouler beaucoup d'unités à pas cher) ce qui risque d'en mettre quelques uns sur le carreau.

Mais en négociant un peu, avec le crédit d'impôt, des aides de l'UE et de l'ANR, la mise en place de joint venture fac-privé pour étaler les aides et coûts, on pourrait presque y arriver. Restera à payer un monteur de projet et réviser les fondements du budget sur cyber-budget.