C'est toujours sympa de voir de nouveaux entrants dans l'espace critique du jeu vidéo, surtout quand c'est un poids lourd du monde politique. J'ai donc le plaisir d'accueillir Jacques Attali qui s'est positionné sur le jeu vidéo dans une émission télé sur Public Sénat, et dans une interview dans Slate.fr.

J'aime beaucoup son intervention qui me fait penser à de la science fiction désuète des années 80. Tout le discours est une resucée des aspirations et débats des années 80-90, offrant un doux parfum de nostalgie. Moi j'aime, ça me fait retourner en enfance, il ne manque plus que les skate-board volants.