Un nouvelle initiative dans la guerre de définition sociopolitique du jeu vidéo : le comité de vigilance mis en place par le Syndicat National du Jeu Vidéo (ex-APOM).

Vous me direz bah c'est pas trop tôt, les lobby US sont déjà pas mal organisés avec :

  • l'initiative Video Game Voters Network de l' Entertainement Software Association (ESA). Vous noterez dans le post de Gamepolitics (GP), alors indépendant, la distance certaine et vive vis à vis des initiatives de l'ESA.
  • GP a été racheté fin 2006 par l'Entertainment Consumer Association (ECA). Avec un changement de ligne éditoriale, davantage orienté pro-consommateur, c'est à dire défense de la liberté et des droits relatifs.

Pour revenir au comité de vigilance, la fenêtre d'opportunité est pas mauvaise, entre la fillette de 9 ans tuée par son frère les jeux vidéo sa mère, et la tuerie à Winnenden. (voir à ec sujet la synthèse opérée par overgame)

Je vous copie-colle le communiqué de presse ici même. Je ne sais pas vous mais ça m'excite ce genre d'initiative. Ca va aller au clash de partout ! Enfin... la difficulté étant qu'en montrant du doigt les errements journalistiques, ils vont avoir du mal à gagner en visibilité. A voir ce que ça donne!