Game in Society

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 18 mars 2009

SF IV chez Colette aujourd'hui

Parce que vous êtes des lecteurs hype, et que les bobos de paname sont dans la place ^^


Tous les deux mois colette et le magazine AMUSEMENT s'associent pour un événement au Water Bar, autour d'un jeu spécialement sélectionné pour ses qualités de fun et de convivialité.

À l'occasion de la sortie du 4eme numéro d'AMUSEMENT magazine, nous avons le plaisir de vous inviter à la première édition du colette AMUSEMENT Club

Le mercredi 18 mars, de 16h à 18h, venez découvrir Street Fighter 4, dernier épisode du jeu de fight devenu iconique et générationnel et vous affronter sur borne arcade avec Street Fighter 1, 2, 3 et le surréaliste "Street Fighter : The Movie" !

Des exemplaires d'AMUSEMENT 4 seront également disponibles.

rsvp : TheAmusementWeek@amusement.fr

samedi 22 novembre 2008

Politique de la peur : Les jeux vidéo ne sont pas violents, mais ultra-violents

La nouvelle campagne de publicité du ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité nous offre un superbe clip de publicité prévention informant des dangers potentiels d'internet, le grand sujet à la mode. Oui, potentiels, pas réels, et alors ? principe de précaution oblige. Mais pas seulement.

Par delà le cliché, sont présentés pêle-mêle tous les méchants/déviants de la terre : skin, prostituées, biker? (le troisième j'ai du mal), alien de l'espace, pédophile... et de conclure sur cette sentence : "ne laissez pas le danger rentrer chez vous, activez le contrôle parental sur internet".

Vous apprécierez certainement de voir mis sur un même plan pédophile, néo-nazisme, et jeux vidéo, preuve d'une capacité de discernement sans faille. J'ai dû rater ça dans le dernier GTA.

Lire la suite...

mardi 12 août 2008

Prophétie: La pub sauvera le jeu vidéo

Dans les festivals de jeux vidéo, on aime bien les chairmen, généralement des patrons qui viennent éclairer le public de leur savoir faire et de donner leur expertise B2B. L'Edimburg Interactive festival, ne déroge pas là la règle, en invitant un VRP à tirer une sonnette d'alarme.

Selon Chris Deering, l'heure est grave: "Seulement 3 jeux sur 10 rentrent dans leurs frais". Pire encore :

les sources traditionnelles de revenu pour financer le développement d'un jeu seront insuffisantes. Si vous considérez la définition étroite du jeu vidéo, des gens racontent que le business du jeu vidéo va chuter de 20% d'ici 2011. Quelque chose devra être fait si nous voulons marquer la différence et franchir ce seuil.

Stupeur et tremblement dans la salle. Le jeu vidéo est en péril. Qui pourra le sauver ?

Chris Deering, ex du board de la division Playstation de Londres, rassure l'audience, insuffle de l'espoir en présentant le cokctail magique :

Qu'est-ce qu'il devra impérativement arriver? L'utilisation créative des hybrides en-ligne / hors-ligne des recettes publicitaires, les transactions en-ligne hors-ligne avec les consommateurs - ces modèles d'affaires doivent être explorées.

Surtout avec Sony.

Valoriser le jeu in-game, et développer les micro-transactions? Permettre le monitoring des jeux pour adapter les offres aux goûts de chacun. Chris Deering est l'un des heureux fondateurs de IGA worldwide, "le leadeur indépendant dans l'expansion du marché de la publicité in-game", nous ferait presque acheter par caisses entières sa solution de pub in-game.

D'ailleurs selon l'étude Nielsen, le saint graal de l'objectivité statistique, 82% des joueurs sont prêts à avoir de la pub contextuelle dans les jeux.

De toutes façons, cette prophétie auto-réalisatrice se produira. Chris Deering l'a bien compris, autant anticipant la demande, créer l'offre et le produit conjointement.

Le plus incroyable est ce souci de réalisme avancé par certain, comme si cet espace artificiel qu'est la pub était naturalisé, et servait à renforcer l'immersion.

Il me tarde de voir les pubs mennen pour tauren, crêmes anti-cellulite dans pac-man et le lobby des champignons de Paris dans Mario. Et exploser les panneaux de pub au RPG.

Bref, on va pouvoir se jouer de la pub, en attendant les mods pour la suprimer, les fronts de libération et consorts.

sego fuel of war

g8 parody