Game in Society

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 24 mars 2009

Le point de non retour ou le renversement des stigmates

Il y a des jours on ne s'y attend pas. Et puis arrive quelque chose d'extra-ordinaire. Non pas une tuerie a cause des jeux vidéo, c'est d'un banal. Non, de nouvelles têtes dans la prise de parole experte médiatique. J'adore ça, je les collectionne et les compile. Mais là on est passé à un niveau supérieur. Une voix s'élève par dessus le marasme et la clameur. La voix de la sagesse et de la raison. Quel est donc ce sage parmi les sages qui ramènera tout un peuple à la lumière, ce prophète des temps modernes apportant la bonne parole, prodiguant ses conseils avisés pour restaurer la paix des ménages ???

super nanny

Que dire. Super Nanny qui explique la tuerie de Winnenden et accuse les jeux vidéo tout en recommandant le dialogue parent-enfant. Il paraît (selon google trad.) qu'elle a un diplôme de pédagogue, mais quand même, Super Nanny...

Shane Fenton, je te maudis de ne pas m'avoir laissé dans l'ignorance. Que les verts condamnent le jeu vidéo ou qu'une compétition de jeu vidéo près de Stuttgart soit annulé par le maire, ça passe encore, ça se tient. Mais Super Nanny... Non pas qu'elle n'ait pas droit de s'exprimer, mais qu'un journaliste ait eu l'idée de l'interviewer... je ne sais pas ce qu'ils prennent en conférence de rédaction, mais ça devrait être interdit.

Blague à part, une icône de télévision qui devient experte en violence et jeux vidéo, c'est une superbe revanche de la télévision sur les anciens discours de stigmatisation. Que la télévision accusée d'être la baby-sitter par défaut, produise des icônes donneuses de leçon, des autorités morales, c'est un retournement dont je ne mesure pas encore l'importance et la portée. Il y a quelque chose de tellement hyper-symptomatique que je n'arrive pas à le dire ; le syndrome de la lettre volée m'aveugle.

Un jour viendra, Hugo Délire condamnera la prochaine pratique déviante qui aura remplacée le jeu vidéo.

lundi 16 mars 2009

Far cry 2: simulateur de quoi?

Lu sur le Times, un article s'interrogeant sur le lien entre la pratique de Far Cry 2 et la tuerie de Winnenden.

Ce qui m'a alerté est cet argument, non pas nouveau, mais plutôt bien formulé à propos de Far Cry 2:

Des parallèles sont apparus entre le jeu vidéo et le massacre du jeune homme de 17 ans. Dans le jeu, il est essentiel de détourner les voitures pour se déplacer. Kretschmer détourne une voiture, pointe un pistolet à la tête du conducteur et demande: «Dois-je avoir du plaisir et "enlever" davantage de pilotes?" Les personnages du jeu, fait par la société française Ubisoft et vendu à 2,9 m de copies, portent des tenues de camouflage noir - Kretschmer portait des vêtements noirs, le mercredi.

Parallèle le plus sinistre de tous, le tueur dans Far Cry 2 utilise un Beretta 92, l'arme avec laquelle Kretschmer a tiré 112 fois. Le jeu, certifiés non conforme pour les moins de 18 ans en Grande-Bretagne, comprend des séquences de visée, de tir et de rechargement d'un Beretta, séquences représentées avec force de détail. Il récompense aussi les joueurs qui tuent leurs victimes dans la tête, le style d'attaque choisi par Kretschmer.

Lire la suite...

jeudi 12 mars 2009

Breaking niouze

Nous avons examiné son ordinateur et trouvé des jeux vidéos typiques de ce genre de forcené, y compris le jeu Counter-strike'", a indiqué jeudi la police.

Moi j'ai trouvé un yaourt dans le frigo.

Le soir - LCI - tsr.info

Un petit effort. C'est trop allusif.